Nos examens

L’EXAMEN D’OSTÉODENSITOMÉTRIE

Les différentes étapes de l'ostéodensitométrie :

  1. Vous êtes accueillis par l'une de nos deux techniciennes, Chantal ou Danièle qui vous reçoivent au pied du véhicule. Il vous est demandé de pouvoir gravir les quelques marches qui vous permettront de pénétrer dans le véhicule. Si vous êtes atteint/e d'un handicap et que la montée des marches d'accès (voir photo) vous posera problème, nous vous prions de bien vouloir contacter notre technicienne afin qu'une solution appropriée vous soit proposée. Le véhicule n'est en effet malheureusement pas accessible à un fauteuil roulant.
     
  2. Une fois installé/e, la technicienne vérifiera avec vous les questionnaires destinés à renseigner le spécialiste sur les différents facteurs de risque intervenant dans la formation de votre risque personnel.
     
  3. Le mesure se fait sur un lit d'examen et nécessite un positionnement précis entrepris par la technicienne. A cet égard, si une raideur articulaire ne permet pas un positionnement adéquat, la fiablilité de l'examen sera compromise et une autre méthode pourra être proposée. On procède d'abord à la mesure du rachis lombaire, puis du col fémoral, le cas échéant également de l'avant-bras. L'examen ne provoque aucune douleur. L'exposition aux rayons provoquée par l'examen est faible et est comparable à un vol transatlantique. Le choix de la hanche et du rachis résultent des observations faites depuis plusieurs années qui permettent d'attribuer aux valeurs obtenues un reflet consistant de la solidité osseuse.
     
  4. Le résultat de la mesure, exprimé en g de calcium par cm² est ensuite comparé à la densité osseuse d'une population de référence. C'est donc la différence entre votre résultat et celle de la moyenne des personne adultes en bonne santé qui est prise en considération et exprimée en taux d'écart avec la valeur normale.

    Interprétation de l'examen : C'est la comparaison entre le résultat de votre examen avec les personnes de même sexe, de même âge et de même race que vous qui permet de déterminer si votre densité oseuse,e t par conséquent votre risque de fracture se situe dans la norme, respectivement si vous êtes au-dessus ou au-dessous. Dans l'exemple présenté, le résultat est noprmal puisque'il se situa dans la norme pour le sexe et l'âge. C C'est la différence entre votre résultat et la moyenne des résultats normaux qui permet d'établir le T-Score déterminant pour diagnostiquer une perte osseuse.

    La trabéculométrie :
    Le système informatique de la machine étudie également la texture de l'image osseuse obtenue à l'étage lombaire. Elle analyse non seulement la composition de l'os, mais également sa texture et est capable de donner un index qui correspond à la densité de maillage de votre os, en conséquent de donner une indication supplémentaire sur la qualité de l'os.

    La morphomérie vertébrale :
    Lorsque les données remplies font suspecter l'éventualité de tassements de vertèbres, par ex. lorsque nous détectons une perte de taille conséquente depuis le début de votre âge adulte, l'examen est complété par une radiographie de profil de votre colonne sur laquelle apparaissent les déformations vertébrales que l'on rencontre dans l'ostéoporose. Cet examen complémentaire est particulièrement utile pour rechercher des tassements ostéoporotiques apparus sans symptômes apparents et qui concernent jusqu'à 25% des cas. Appelé morphométrie, cet examen fait ensuite l'objet d'une étude attentive des techniciennes et des médecins spécialistes appelés à interpréter votre examen.
     
  5. L'examen est terminé, la technicienne l'enregistre et le remet au médecin-spécialiste qui va l'interpréter en tenant également compte de vos réponses aux questionnaires auxquels vous avez répondus. Dans l'intérêt d'une interprétation de qualité des données reçues, nous vous recommandons donc de bien vouloir remplir consciencieusement les formulaires qui vous sont soumis.
     
  6. Le rapport d'interprétation permet de fixer votre risque personnel de souffrir d'une fracture ostéoporotique dans les 10 années à venir et définit le seuil à partir duquel un traitement de l'ostéoporose, ou un traitement préventif à base de calcium, de vitamine D et d'exercices physiques vous permettra de vous mettre à l'abri de fractures. De nos jours, nous disposons effectivement des moyens thérapeutiques qui permettent de fortifier votre os et de le protéger contre de nouvelles fractures.